Deux docteurs reçoivent le 1er et 3e prix Daveluy 2016

Lundi 20 juin 2016, le représentant du chef d’état-major de la Marine (CEMM) a remis les prix Amiral Daveluy 2016 à l’École militaire. Ce prix créé en 1996, récompense des travaux de recherche dans le cadre de masters ou de thèses, dont la qualité contribue à faire progresser les connaissances dans les domaines maritimes et navals. Les lauréats couvrent les domaines des sciences humaines et sciences de l’ingénieur.

 

PrixDaveluy2016

Les travaux qui ont été retenus pour le prix Daveluy 2016 en sciences de l’ingénieur mettent deux jeunes docteurs  de l'IRDL* à l’honneur :

  • Nicolas Tual reçoit le 1er prix de thèse pour ses travaux sur la « durabilité des matériaux composites carbone/époxy pour des applications aux pales d’hydroliennes » (thèse soutenue le 9 novembre 2015).
  • Richard Leloup reçoit le 3e prix de thèse pour ses recherches sur l’ « élaboration d’un outil d’aide à la prédiction du comportement et de la tenue mécanique d’un cerf-volant ; application à la propulsion auxiliaire de navires » (thèse soutenue le 3 octobre 2014).

* ces travaux de thèse ont été conduits dans l’équipe de recherche ENSTA Bretagne appartenant au laboratoire LBMS : laboratoire brestois de mécanique et des systèmes. Le 1er janvier 2016, le laboratoire LBMS (ENSTA Bretagne, ENIB, UBO) a fusionné avec le LIMATB (UBS, UBO) pour former l’Institut de Recherche Dupuy de Lôme (IRDL), FRE 3744 sous co-tutelle du CNRS. Avec ses 280 membres, dont 110 doctorants, IRDL est la plus importante équipe de recherche en France en sciences de l’ingénieur pour les applications marines.

Thèse de Nicolas Tual

Durabilité des matériaux composites carbone/époxy
pour des applications aux pales d’hydroliennes

Les pales d’hydroliennes sont sujettes à de nombreuses agressions (courants, vagues, tempêtes, corrosion…). Des modèles ont été développés qui reproduisent le seuil et la cinétique d’endommagement des composites carbone/époxy, l’évolution de l’entrée d’eau dans la pale d’hydrolienne et le couplage des deux phénomènes, afin de prédire la durabilité au long terme des pales d’hydroliennes en composites.

Ces recherches ont été conduites dans le cadre d’une chaire de recherche sur l’utilisation des assemblages collés mixtes dans les systèmes de production d’énergies marines renouvelables, financée par le F2i (fonds pour l’innovation dans l’industrie), la région Bretagne et ENSTA Bretagne. Ifremer était partenaire de cette thèse et co-encadrant avec ENSTA Bretagne.

Thèse de Richard Leloup

Elaboration d’un outil d’aide à la prédiction du comportement et de la tenue mécanique d’un cerf-volant ; application à la propulsion auxiliaire de navires

La thèse s’intéresse à l’utilisation de cerfs-volants (kites) pour la propulsion auxiliaire de navires. Elle vise, dans un premier temps, à modéliser un kite de manière simple et rapide afin d’estimer ses performances ; il apparaît qu’un kite a de meilleures performances qu’une voilure classique.

Un cerf-volant de 320 m² équipant un navire de 50.000 t permettrait d’économiser 10 % à 25% de carburant. Dans un second temps, l’étude s’est intéressée plus précisément à la prédiction de la répartition des efforts dans la toile ainsi qu’aux propriétés aérodynamiques du kite.

Ces recherches s’inscrivaient dans le projet BEYOND THE SEA®, labellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique et qui bénéficie depuis 2014 du soutien de l’Ademe dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « navires du futur » des investissements d’avenir.

Posted in Actualités.