Lucile NUEZ – Prix reçu à la 4ème édition des Journées Jeunes Chercheurs Éco-composites et Composites Bio-sourcés – Alès

Toute l’équipe de l’IRDL félicite Lucile Nuez , doctorante à l’Université Bretagne Sud. Elle a été récompensée aux Journées Jeunes Chercheurs Biocomposites d’Alès et a reçu le prix de la meilleure présentation : 28 et 29 mars 2019.

Encadrée par Christophe Baley et Alain Bourmaud, elle travaille sur :

Valorisation d’anas de lin comme renforts de biocomposites

Pour plus d’informations :

Prix doctorant de l’Association Arc Electrique (AAE) – Stephen Cadiou

Les 18 et 19 mars 2019, le Colloque sur les Arcs Electriques (CAE), dédié à la physique de l’arc électrique et ses applications, s’est tenu à Bourges pour sa  14ème édition.

Stephen Cadiou, tutelle UBS, a gagné le prix Doctorant pour la présentation de son sujet de recherche :

Simulation numérique d’un procédé de fabrication additive de pièces métalliques par dépôt de fil

Toute l’équipe de l’IRDL le fécilite pour cette belle réussite.

Lutte contre la pollution des plastiques – article de L’Express

Dans le cadre du pacte national sur les emballages plastiques, un article de l’express pour lequel Mikaël Kedzierski, tutelle UBS, a été sollicité est à lire ici :

https://urlz.fr/90ds (article du 23 février 2019)

Crédit photo : Vue d’une plage de Naples en octobre 2018 après le passage d’un ouragan qui a fait s’échouer les déchets de la mer. MaxPPP/IPA Agency/Salvatore Laporta

 

Ma thèse en 180 secondes – finale interrégionale pour Théo Vinceslas, tutelle UBS

Du 25 février au 6 mars, 42 candidats issus de 6 établissements de Bretagne et de Pays de la Loire vont tenter de séduire le jury et le public pour décrocher l’une des 16 places qualifiantes pour la finale Bretagne / Pays de la Loire organisée par l’Université Bretagne Loire et le CNRS délégation Bretagne/Pays de Loire qui aura lieu pour la première fois au Mans le 21 mars sur la scène du Théâtre des Quinconces. 

Lundi 25 février, c’est Théo Vinceslas qui a remporté le prix du jury à Brest.

Il sera donc l’un des finalistes interrégionaux au Mans !!!!! Bravo Théo !

Mikaël Kedzierski reçoit le prix « Jeunes chercheurs-La biodiversité face aux pollutions plastiques « !

À l’occasion de ses 10 ans, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) crée un prix, en lien avec son Conseil d’orientation stratégique (COS), pour accompagner les jeunes chercheurs(euses) qui contribuent significativement aux sciences de la biodiversité. 

Neuf jeunes chercheurs seront récompensés sur neuf thèmes proposés par les membres du COS pour cette première édition lors d’une cérémonie de remise des prix aura lieu lors d’une soirée organisée le mercredi 26 septembre 2018 à l’Orangerie des jardins de Bagatelle, Paris.

En favorisant des actions de recherche en lien avec les acteurs de la société, la FRB permet aux acteurs d’utiliser les résultats issus de cette recherche pour l’action. C’est dans ce contexte qu’elle souhaite, avec l’appui du COS, valoriser des jeunes chercheurs qui s’investissent au cœur des problématiques de recherche sur la biodiversité et des enjeux science-société associés.

Mikaël Kedzierski sera l’un des lauréats pour les travaux de sa thèse portant sur les Pollutions du milieu littoral par les microplastiques : Méthodes d’évaluation.

Le résumé de ses travaux de recherche sont disponibles ici : http://www.theses.fr/2017LORIS464

L’équipe de l’IRDL adresse toutes ses félicitations à Mikaël !

Comment devient-on UMR CNRS ? L’exemple de l’Institut de recherche Dupuy de Lôme

Le 13 juillet, l’AEF réservait à l’IRDL une belle fenêtre de communication en publiant une dépêche sur :

Comment devient-on UMR CNRS ? L’exemple de l’Institut de recherche Dupuy de Lôme

À retenir :

La labellisation UMR CNRS tient à plusieurs points :
-« Le laboratoire doit avoir une activité scientifique d’excellence et suffisamment riche : nombre de projets, de publications, etc.
-Il doit être positionné sur une thématique sur laquelle il est quasiment le seul au niveau national : c’est le point qui fait la différence. Parmi plusieurs laboratoires au niveau scientifique comparable, le CNRS choisira celui qui a des aspects différenciants. Dans notre cas, c’est l’ingénierie marine. C’est une « activité » que le CNRS n’avait pas à son catalogue. Le CNRS structure la recherche au niveau national ; s’il constate qu’il y a « un trou dans la raquette », il va s’intéresser aux laboratoires qui lui permettront de combler ce trou. Notre structuration en cinq thématiques a également intéressé le CNRS.
-La présence de l’Ensta Bretagne constitue également un élément intéressant pour le CNRS : cela lui permet d’avoir un pied dans cette école qui relève du ministère de la Défense, et pas uniquement de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ; le champ de la défense constitue un gros champ d’activité pour le laboratoire et le CNRS. »

L’IRDL souhaite évoluer en recrutant des chercheurs CNRS ! Rejoignez-nous !

La dépêche : Comment devient-on UMR CNRS ? L’exemple de l’IRDL

Jaime GRUNLAN reçoit le diplôme Honoris Causa de l’UBS

Dr. Jaime Grunlan, professor in the Department of Mechanical Engineering at Texas A&M University, its esteemed honorary doctorate degree – an honor associated with great distinction.

Officially established in France in 1918, the honorary doctorate – also referred to as doctorate honoris causa – is considered among the most prestigious distinctions awarded by French universities to foreign academics who have made a significant contribution to their respective field.

The ceremony took place June 26 in Lorient, France, along with the university’s Ph.D. awards ceremony.

Jaime GRUNLAN is working since a long time with IRDL.