Contamination de viandes emballées par les microplastiques : Occurrence et risques associés

Le secteur de l’emballage représente près de 40 % de la demande européenne de plastique. Ces emballages en plastique contribuent dans le secteur alimentaire au stockage, au transport, à la protection et à la conservation des produits. Ainsi, le polystyrène extrudé (XPS) offre une bonne barrière de protection contre l’oxygène, la vapeur d’eau ou les micro-organismes et facilite la conservation des produits alimentaires à la température souhaitée. Il est donc largement utilisé dans les emballages alimentaires. Toutefois, s’il a été récemment signalé que certains emballages plastiques (ex. bouteille d’eau minérale, sachet de thé) peuvent libérer dans les aliments des particules de petite dimension (< 5 mm) appelés microplastiques (MP), aucune étude de ce type n’a encore été faite sur les barquettes alimentaires en polystyrène extrudé. Le principal objectif de cette étude a donc été d’identifier la nature chimique des fragments de taille millimétrique et submillimétrique présents dans, et à la surface de ces barquettes alimentaires.

Les résultats montrent que des microplastiques composés de XPS (MP-XPS) contaminent l’intérieur des barquettes et les produits alimentaires testés avec un taux compris entre 4,0 et 18,7 MP-XPS/kg d’aliment emballée. Par ailleurs, les caractéristiques de ces particules montrent que ces microplastiques proviennent des barquettes XPS. Ces microplastiques adhèrent fortement à la surface de la viande et sont donc susceptibles d’être ingérés par les consommateurs, dans des proportions significatives.

Bien que les barquettes en polystyrène soient adaptées au contact alimentaire, la présence de MP-XPS sur la surface des aliments est potentiellement problématique en termes :
– de toxicité des microparticules,
– de relargage potentiel de monomères de styrène provenant des microparticules,
– de formation de potentiels produits de dégradation dangereux pendant la cuisson.

Néanmoins, en l’état actuel des connaissances scientifique, il convient de noter que la comparaison des quantités de MP-XPS observées dans les barquettes avec les données disponibles dans la littérature scientifique ne permet pas d’établir clairement l’existence ou non d’un risque pour l’homme. Cette étude, en évaluant les quantités de microplastiques présents dans les barquettes alimentaires, contribue à élargir l’état des connaissances sur la contamination de l’alimentation humaine par les microplastiques et permet d’alerter sur les risques sanitaires potentiels.

Contact : Prof. Stéphane BRUZAUD stephane.bruzaud@univ-ubs.fr

Publication : Kedzierski M. et al., 2020. Microplastic contamination of packaged meat: Occurrence
and associated risks. Food Packaging and Shelf Life, 24, 100489.

Le projet OceanWise

Article dans Ouest-France : Barquettes alimentaires. Un risque pour la santé ?

Des matériaux inspirés d’une pomme de pin

Des matériaux inspirés d’une pomme de pin ! Merci au magazine Sciences Ouest pour l’article à lire dans le magazine n°378 janvier-février 2020 !

 

Présentation des travaux de Antoine Le Duigou et Mickael Castro #IRDL de l’Université Bretagne Sud

#CNRS – Centre national de la recherche scientifique

#impression3D #Biomimétisme #innovation

À voir sur le site du journal Le Monde : implication de l’IRDL pour trouver des solutions pour lutter contre la pollution par les plastiques

Nos fleuves aussi sont pollués par du plastique ! Vous voulez en savoir plus ?

Consulter la vidéo https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/01/13/plan-b-nos-fleuves-sont-aussi-pollues-au-plastique_6025671_3244.html

pour découvrir l’implication de #IRDL dans les travaux qui conduiront à trouver des solutions pour les plastiques de demain, respectueuses de l’environnement.

Plusieurs chercheurs interviewés :

#MikaëlKedzierski 

#StéphaneBruzaud

 

#PierreLemechcko

 

#CNRS #innovation #matériaux
#ingénieriedelamer #UniversitéBretagneSud

Mohamed Benbouzid nommé Fellow IEEE

Mohamed Benbouzid, professeur à l’Institut de Recherche Dupuy de Lôme vient d’obtenir le grade prestigieux de Fellow IEEE, plus haut échelon d’avancement pour les membres de l’IEEE.

 

Crédit photo : équipe communication, Université Bretagne Occidentale

 

Le grade Fellow IEEE est attribué aux membres sélectionnés par le Conseil d’Administration pour leur contribution extraordinaire dans l’un des domaines de compétences de l’IEEE*.

Cette distinction a été remise à Mohamed Benbouzid, professeur à l’IRDL**, avec la citation : « For contributions to Diagnosis and Fault-Tolerant Control of Electric Machines and Drives »***. Il s’agit tout particulièrement de la reconnaissance de ses travaux sur la détection et le diagnostic des défaillances dans les chaînes de conversion d’énergie ainsi que sur le développement de stratégies de contrôle et de commande résilient et optimal.

Ses travaux, initiés depuis 1996, ont permis la reconnaissance de l’IRDL et plus particulièrement du Pôle Thématique de Recherche « Systèmes Energétiques et Procédés Thermiques »**** comme pôle d’excellence national et international.

*L’IEEE est la plus grande organisation professionnelle avec pour objectif principal le développement de technologies au profit de l’humanité. Elle comprend plus de 423 000 membres dans 160 pays dont plus de 4 200 en France. L’IEEE compte également plus de 120 000 membres étudiants. Pour plus d’informations : https://www.ieee.org/

**L’Institut de Recherche Dupuy de Lôme (UMR CNRS 6027) fédère les activités de recherche et de formation par la recherche de l’UBO, l’UBS, l’ENIB et l’ENTA Bretagne pour former un grand Institut de Recherche pour l’ingénieur. L’objectif de l’IRDL est de répondre aux questions actuelles liées à l’ingénierie des matériaux, de la mécanique et des systèmes. Les travaux portent sur les secteurs industriels liés à l’automobile, l’énergie, l’aéronautique, la santé, les transports et plus particulièrement tous les domaines en interaction dynamique avec le milieu marin, telles que la construction navale et offshore, les énergies marines. Pour plus d’informations : contact@irdl.fr

*** « Pour les contributions au contrôle du diagnostic et de la tolérance aux pannes des machines et moteurs électriques »

****Le pôle thématique de recherche « Systèmes Energétiques et Procédés Thermiques » cherche à caractériser et modéliser des problèmes multi-physiques en développant et évaluant des outils numériques. Pour plus d’information :

https://irdl.fr/pole-thematique-de-recherche-4/

Contact : Mohamed.Benbouzid@univ-brest.fr

A smoothed particle hydrodynamics simulation of fiber-filled composites in a non-isothermal three-dimensional printing process

À lire:

Article accepté et sélectionné comme Editor Pick et paru dans les SciLight d’AIP (American institute of Physics) :

Physics of Fluids 31, 123102 (2019)
Auteurs : Zhenyu Ouyang, Erwan Bertevas, Laetitia Helene Parc, Boo Cheong Khoo, Nhan Phan-Thien, Julien Férec, and Gilles Ausias

Lien vers l’article : https://aip.scitation.org/doi/10.1063/1.5130711

Résumé de l’article : https://aip.scitation.org/doi/10.1063/10.0000380

Ces travaux sont les poursuites des collabations de l’équipe du PTR1, Composites, avec NUS à Singapour.

Contact : julien.ferec@univ-ubs.fr

COMSOL Conference 2019 Cambridge

Toute l’équipe de l’IRDL félicite Mickaël COURTOIS, maître de conférence à l’Université Bretagne Sud.

Il a remporté le prix du meilleur article pour :

«Une méthode pour réduire le temps de calcul dans la modélisation multiphysique des processus de soudage. Application au soudage au laser et au soudage GMAW », avec les chercheurs Muriel Carin, Philippe Le Masson, Stephen Cadiou et Sadok Gaied. Le papier discute de la mise en place d’un modèle multiphysique réaliste d’un procédé de soudage à l’échelle du bain de fusion.

La Conférence COMSOL 2019 s’est déroulée à Cambridge du 24 au 26 septembre 2019. Elle vise à améliorer les compétences des participants, en matière de simulation numérique.

Elle vise aussi une mise en relation avec d’autres experts en modélisation et en conception.

Cet événement porte sur la simulation multiphysique et ses applications.

Une grande variété de sessions propose tant des discours inspirants des leaders de l’industrie que des discussions en tête-à-tête avec des ingénieurs d’applications et des développeurs. 

Exemples de thèmes abordés :

  • AC/DC Electromagnetics
  • Acoustics and Vibrations
  • Batteries, Fuel Cells, and Electrochemical Processes
  • Bioscience and Bioengineering
  • Chemical Reaction Engineering
  • Computational Fluid Dynamics
  • Electromagnetic Heating
  • Geophysics and Geomechanics
  • Heat Transfer and Phase Change
  • MEMS and Nanotechnology
  • Microfluidics
  • Multiphysics
  • Optics, Photonics, and Semiconductors
  • Optimization and Inverse Methods
  • Particle Tracing
  • Piezoelectric Devices
  • Plasma Physics
  • RF and Microwave Engineering
  • Simulation Methods and Teaching
  • Structural Mechanics and Thermal Stresses
  • Transport Phenomena

Plus d’infos sur la conférence : https://www.comsol.com/conference

Plus d’infos sur les résultats de la conférence : https://www.comsol.com/blogs/highlights-from-the-comsol-conference-2019-cambridge/

Météosensible : la pomme de pin

Dans la série Nature = Futur !, retrouvez les travaux de recherche de 2 maîtres de conférence de l’IRDL, tutelle de l’Université Bretagne Sud

Antoine Le Duigou et Mickaël Castro

L’intitulé de la vidéo : « Météosensible : la pomme de pin » : lnkd.in/dEc5ihW
Visible aussi sur le site  de la « Fête de la Science » (Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche)
https://www.fetedelascience.fr/pid39179/nature-futur-les-episodes-speciaux-fete-de-la-science.html

Lancement du Congrès Français de Mécanique 2019 – Brest

Le Congrès Français de Mécanique est une manifestation scientifique de référence de l’Association Française de Mécanique (AFM) sous l’égide du Groupe Thématique et Transverse de l’AUM (Activités Universitaires en Mécanique). Il est organisé tous les deux ans dans une ville différente.

Réunir l’ensemble des acteurs de la recherche et de l’innovation

Sa vocation est de réunir l’ensemble des acteurs de la recherche et de l’innovation, tant académiques qu’industriels, afin de favoriser les échanges et les avancées scientifiques et techniques autour des problématiques et enjeux de la société de demain.

24ème édition

La 24e édition du CFM se déroulera du 26 au 30 août 2019 à Brest, dans les locaux de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO). Son organisation est assurée par l’Institut de Recherche Dupuy de Lôme (IRDL, UMR CNRS 6027) en partenariat avec tous les acteurs de la mécanique de Bretagne, la ville de Brest, le département du Finistère et la région Bretagne.
Cette prochaine édition visera à donner un coup de projecteur sur la thématique « Mécanique et Ingénierie Marine : défis scientifiques et technologiques » qui est concernée par un très large champ des domaines de la Mécanique abordés pendant le congrès. En outre, des conférences plénières ou semi-plénières et un certain nombre d’événements (e.g., mini-symposium, sessions…) seront centrés sur cette thématique.

 

Article Le Télégramme disponible ci-après : https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/congres-de-mecanique-une-premiere-a-la-pointe-bretonne-26-08-2019-12367707.php (publication le 27.08.2019)

Informations pratiques

https://cfm2019.sciencesconf.org/

Du 26 au 30 août 2019

Faculté des Sciences et Techniques

Université de Bretagne Occidentale (UBO)

Brest