Chaire industrielle ANR « Self-Heating »

Prédire l’endurance des matériaux grâce à la mesure de la signature thermique

Défis stratégique et scientifique

La  chaire  industrielle  ANR  « SELF-HEATING »  a  pour  ambition  prédire  la  tenue  en  service et être capable de dimensionner au mieux en utilisant les matériaux et assemblages les plus adaptés à chaque contexte et à chaque partie de l’architecture des systèmes aériens ou navals.

La méthode, en rupture avec les pratiques actuelles, est basée, sur la mesure et la modélisation de l’auto-échauffement (self-heating). Les mesures de températures d’un matériau dans des conditions expérimentales précises permettent de prédire des points de fragilités. La modélisation de ces mesures permettra de retarder voire éviter les avaries dès la conception d’un navire, d’un sous-marin ou d’un avion.

Cette technique offre plusieurs avantages aux entreprises des industries de pointe : rapidité de caractérisation et de prédiction des propriétés des matériaux, finesse d’information, modalités expérimentales spécifiques plus économes en matériaux et budgets liés aux essais de caractérisation 10 fois moins élevés.

Première chaire industrielle du genre sur le territoire breton

La  chaire  industrielle  « Self Heating » a été retenue par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) dans le cadre des chaires industrielles 2020. Elle sera pilotée par l’équipe IRDL de l’ENSTA Bretagne avec Naval Group et Safran, et associant l’institut P’.  Le budget de recherche s’élève à 2,05 millions d’euros pour 4 ans et permet de constituer une équipe dédiée (8 thèses et 4 post-doctorants) et d’acquérir des moyens d’essais complémentaires.

Plus d’infos : Chaire  industrielle  « Self Heating »

 

Posted in Actualités.